Sisley
книга
«Sisley»
Серия: Perfect Square

Alfred Sisley (Paris, 1839 - Moret-Sur-Loing, 1899) Alfred Sisley naquit ? Paris le 30 octobre 1839 dans une famille anglaise. Ayant atteint ses dix-huit ans, ses parents l'envoy?rent en Angleterre. C'est alors, probablement, qu'il pressentit, devant la facture libre des paysages, ? l'apparence d'esquisses, de Turner et Constable, sa vocation pour la peinture. Le destin amena Sisley, en octobre 1862, dans le m?me atelier libre de Charles Gleyre, o? ?taient venus ?tudier Claude Monet, Auguste Renoir et Fr?d?ric Bazille. C'est Sisley qui avait incit? ses amis ? en finir avec l'apprentissage chez Gleyre et ? partir peindre dans la nature. Il ?tait indign?, beaucoup plus que ses amis, par l'attitude hautaine de Gleyre envers le paysage. Pour Sisley, le paysage fut, d?s le d?but, non seulement un genre pictural essentiel, mais, en fait, le seul et unique auquel il travaill?t toute sa vie. Apr?s avoir quitt? Gleyre, Sisley peignit souvent en compagnie de Monet, Renoir et Bazille dans les environs de Paris. ? partir de 1870, dans la peinture de Sisley commenc?rent ? appara?tre les premi?res caract?ristiques de la mani?re qui sera plus tard celle de la peinture impressionniste. ? partir de ce moment, le coloris des tableaux de Sisley devient nettement plus clair. Cette nouvelle technique cr?e une impression de vibration de l'eau, de moirures color?es ? sa surface et de transparence de l'atmosph?re. Dans la peinture de Sisley, la lumi?re ?tait n?e. Sisley peignit une quantit? de paysages des bords de la Seine. Il d?couvrit Argenteuil et la petite ville de Villeneuve-la-Garenne, qui resta dans son oeuvre comme l'image du silence et de la tranquillit?, d'un monde que la civilisation et l'industrie n'avaient pas encore d?figur?. Contrairement ? Pissarro, il ne recherchait pas l'exactitude prosa?que. Ses paysages se colorent toujours de son attitude ?motionnelle ? leur ?gard. Comme chez Monet, les ponts chez Sisley se fondent dans le paysage d'une fa?on toute naturelle. Un ciel bleu serein se refl?te sur la surface ? peine fr?missante du fleuve. Apr?s la premi?re exposition impressionniste, Sisley passa plusieurs mois en Angleterre. ? son retour d'Angleterre, Sisley d?m?nagea de Louveciennes ? Marly-le-Roi. Vers cette ?poque, Sisley ?tait v?ritablement devenu le peintre de l'eau. Elle l'ensorcelait, l'obligeait ? scruter sa surface changeante et ? ?tudier les nuances de sa couleur, comme le faisait Monet dans les pr?s de Giverny. Les paysages consacr?s ? l'inondation de Port-Marly sont une apoth?ose. Le peintre joue avec l'espace et la perspective, et finalement trouve la seule solution : la maison rose est fig?e dans un monde o? le ciel se confond avec la terre, o? le reflet frissonne ? peine et les nuages glissent lentement. Sisley est le seul impressionniste dont les paysages ne se limitent pas ? la beaut? changeante de la nature, mais se prolongent dans le domaine tant?t du r?ve, tant?t de la r?flexion philosophique.

Купить и скачать Sisley за 66.50 руб. на сайте Litres
Вы искали
Последние просмотры
Каталог новостей Copyright © RIN 2002-
 Обратная связь